Pourquoi acheter une bouteille d' oxygène pour la plongée ?

Pourquoi acheter une bouteille d' oxygène pour la plongée ?

Pourquoi acheter une bouteille d' oxygène pour la plongée ?

Dans cet article, nous allons détailler les différences qu’il existe entre une bouteille de plongée standard et une bouteille de plongée dite "Nitrox".

Quelles sont les différences entre oxygène versus air comprimé ?

Par analogie et confusion avec le matériel médical, on a tendance à qualifier d’« oxygène » les bouteilles de plongée. Heureusement pour les amoureux des fonds marins, celles-ci ne contiennent jamais d’oxygène pur.

Ces bouteilles peuvent parfois être confondues ou appelées, bouteille oxygène plongée ou bonhomme d’oxygène plongée, alors qu’elles sont remplies avec un mélange de gaz comprimés composé d’azote et d’oxygène. 

L’air comprimé à 200 bars environ, emprisonné dans ces bouteilles métalliques étanches est, comme celui que nous respirons sur Terre, un mélange généralement composé à 78 % d’azote (ou diazote), à 21 % d’oxygène (ou dioxygène) et à 1 % d’autres gaz.

La proportion d’oxygène est simplement plus importante dans une bouteille Nitrox que dans des blocs de plongée standards (supérieur à 21%).

Quelle bouteille d'oxygène acheter ?

Que ce soit un bloc en acier ou un bloc en aluminium, les bouteilles Nitrox sont souvent identifiées par les couleurs jaune ou verte.

Ce type de bouteille de plongée a pour avantage d’augmenter le temps et la sécurité en plongée. En effet, en respirant sous l’eau avec un tel mélange, le plongeur est alors moins saturé en azote et nécessite moins de paliers de décompression que pour une plongée équivalente à l’air. 

Que ce soit dans une bouteille de plongée Nitrox ou standard, le volume d’air variera de la même façon en fonction de la pression. Avec une pression de 232 ou 300 bar, vous aurez plus d’air dans une bouteille de 12 litres à 300 bar qu’à 232 bar par exemple. 

Le choix de la bouteille de plongée à acheter dépendra donc de l’utilisation que vous souhaitez en avoir. Les bouteilles chargées en air comprimé sont très souvent utilisées en plongée loisir car elles sont moins chères et plus faciles à recharger.

Quels usages pour ma bonbonne d'oxygène en plongée ?

En effet, peu importe la méthode utilisée, le remplissage d’une bouteille Nitrox, est plus long car plus compliqué à réaliser. Soit, il faut remplir la bouteille avec de l’oxygène pur dans un premier temps, et compléter ensuite avec de l’air haute pression. Le temps de gonflage est donc plus important et il faut ensuite respecter un temps d’homogénéisation du mélange. 

Soit, vous pouvez utiliser un mélangeur ou un séparateur à membrane, qui va permettre de réaliser le mélange oxygène-azote en amont de l’entrée d’air du compresseur.

L’inconvénient des bouteilles Nitrox par rapport aux bouteilles normales, est qu’elles sont plus limitées en terme de profondeur. Si vous comptez pratiquer la plongée sous marine dans des eaux profondes, il sera donc préférable de s’orienter vers une bouteille de plongée comprenant une proportion d’oxygène normale.

Il conviendra donc de bien vérifier la profondeur maximale avec laquelle vous pouvez plonger, si vous choisissez d’utiliser une bouteille de plongée au Nitrox.

La pression maximale variera en fonction de la proportion d’oxygène présente dans la bouteille. Plus la quantité d’oxygène sera importante, moins la profondeur maximale de plongée sera grande.

En revanche, en dehors du palier de sécurité de 3 minutes à 5 mètres de profondeur qu'il faut réaliser, la plongée au nitrox permet des temps de plongée plus longs qu'à l'air avant d'atteindre la limite de non décompression, c'est-à-dire la réalisation de palier de décompression pour la suppression de micro-bulles d'azote dans l’organisme. Par exemple, pour une profondeur de plongée de 18 mètres, la limite de non décompression , sera de seulement 56 minutes pour de l’air comprimé, alors qu’elle sera de 95 min, pour un mélange de Nitrox 32 et 125 min pour un mélange de Nitrox 36. Ces deux mélanges sont les plus couramment utilisés et sont parfois appelés Nitrox I et Nitrox II.

Il faudra également faire attention à la possibilité de faire remplir votre bouteille si vous choisissez cette option. Tous les clubs de plongée ne sont pas équipés pour pouvoir remplir des bouteilles de type Nitrox, et vous pourrez vous retrouver bloquer avec une bouteille vide si ce n’est pas le cas.

Car en effet, si vous utilisez une bouteille Nitrox, il est conseillé de la remplir avec le même mélange à chaque fois, afin de ne pas avoir besoin d’un temps d’homogénéisation et ainsi gagner du temps.

Il faut savoir qu’il existe également deux autres possibilités de mélange en fonction des besoins du plongeur. Ce sont les bouteilles de plongée à l’héliox et au trimix. Ils sont en revanche beaucoup moins courants car plus compliqués à réaliser.

Afin d’en apprendre plus sur la plongée sous marine à l’aide de bouteilles au Nitrox, vous pouvez également consulté cet article : https://blog.padi.com/fr/les-avantages-de-la-plongee-au-nitrox-par-rapport-a-la-plongee-a-lair/

Tous les commentaires

Laisser une réponse